" > TRANSFERTS : LES DÉBOIRES DE LOÏC FEUDJOU AU CONGO – CFOOT MAG
Connect with us

AFRIQUE

TRANSFERTS : LES DÉBOIRES DE LOÏC FEUDJOU AU CONGO

TRANSFERTS : LES DÉBOIRES DE LOÏC FEUDJOU AU CONGO

Sharinc is caring

A coup sur, l’international Camerounais Loïc Feudjou n’oubliera pas de si tôt son court séjour passé en Republique Démocratique du Congo(RDC). Parti du Cameroun pour une aventure avec le club de la capitale, le Gardien de but retourne malheureusement au pays et voit son rêve de jouer hors de ses terres; à nouveau brisé.

En effet le joueur devrait retourner à Douala après un triste séjour de 15 jours passé à travailler pour espérer être de l’effectif de l’AS VITA CLUB cette saison 2020/2021.

Les raisons du non accord entre les deux parties sont à retrouver dans l’honnêteté du joueur.

En effet Loïc Feudjou par le biais de l’agence de management avec la quelle il est lié pour une durée de trois ans.est informé d’une offre en Rdc.Seulement il devrait passer quelques controles de rouutine sur place et s’engager sur par la suite.C’est ainsi qu’il quittera le Cameroun et arrivera à Kinshassa pour un séjour de sept jours. Curieusement au lieu des controles de routines, ils sera soumis à des tests de recrutements et devra faire face à la concurence de 6 autres gardiens.Un imprévu qu’il acceptera tout de même.

Pendant ses premiers jours de séjour, Loïc Feudjou sera contacté par le président du Fc Loupopo qui au par avant l’avait déja sollicité pour un contrat de 3 mois pour finir la saison 2019/2020.Mais pour cause de pandémie de corona la négociation avait été arrêtée.Lors de l’échange (clandestin) le patron du club lui propose un contrat direct.

Prudent le joueur démande plustôt une négociation avec son manageur.Proposition refusée par le Président.Après insistance il honnore à un rendez vous avec l’administration de Loupopo.L’offre est alléchante mais le joueur par honnêtété rappel aux dirigeants qu’il ne saurait doubler l’AS VITA et met son agent en relation avec le club tout en réhitérant le principe de stricte confidentialité de la rencontre.
Toute fois il poursuit son travail à Vita. Une semaine après, équivalent à sa date de retour au Cameroun, il ne recevra aucune offre concrête du club.Ce n’est qu’après insistance qu’il lui sera brandit un contrat dont le montant sera jugé minable par le joueur et en plus il devrait le signer à crédit;les fonds n’étant pas encore disponibles diront ils. En attendant un nouvel entretien,il lui sera démandé de continuer à travailler.

Mais le malheur de Loïc en Rdc viendra de l’appel passé par l’entraineur des gardiens de buts de Loupopo à un membre du staff de Vita club pour s’informer de la situation du Camerounais. Le retour sera fait de rapports négatifs pour dénigrer le joueur qui visiblement refusait de se plier aux manoeuvres de retro commission qu’essayait de lui imposer le staff technique.

Dimanche 6 septembre encore, Loïc Feudjou recevait un appel du Président de Loupopo pour relancer sa demande.Mais le rendez vous à cet effet ne sera plus respecté. La cabale aura fonctionné et l’ex portier de Coton sport découvrira que Loupopo a signé deux gardiens de buts.

Certain que l’aventure en Rdc avait foirée, il ira voir les dirigeants de Vita pour récupérer son passeport et faire des visites médicales pour un retour au pays; surtout qu’il avait été écarté des séances d’entrainement dépuis le milieu de la semaine. Ils refuseront dans un premier temps de lui remettre ses documents. Ce qui obligera l’homme de 28ans à employer d’autres moyens pour effectuer ses examens. Vu sa détermination, le club lui rendra son passeport Lundi 7 Septembre et paiera les frais d’examens élévés à 30 Dollards. Toute chose qui donne donc le droit à loïc Feudjou de quitter Kinshassa le mercredi 9 Septembre en soirée à destination de Douala.

Bien que très apprécié par son compatriote Loukong qui l’avait proposé aux dirigeants de Vita, Feudjou ne sera pas celui préservera l’héritage de Loukong.Il retourne au Cameroun déçu certainement. Désormais l’espoir reste porté sur Simon Omossola qui lui est resté en Rdc et caresse le rêve de faire partir des quatres gardiens que compte retenir l’AS Vita cette saison.

Source : RSI

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS AFRIQUE