" > TOGO : JAMES OLUFADE AU CENTRE D’UN DÉSACCORD – CFOOT MAG
Connect with us

CAN 2019

TOGO : JAMES OLUFADE AU CENTRE D’UN DÉSACCORD

TOGO : JAMES OLUFADE AU CENTRE D’UN DÉSACCORD

Sharinc is caring

Vainqueur (1-0) de la Gambie avec les éperviers du Togo en éliminatoires de la CAN 2019, le défenseur latéral gauche de l’Union Sportive de Douala est au centre d’une controverse depuis quelques jours à cause de sa double nationalité.

Apparu pour la première fois sous les couleurs du Togo en septembre dernier face au Bénin (0-0), Olufade avait pris part au match nul (1-1) entre Scorpions de la Gambie et Eperviers le 12 octobre à Lomé mais était resté sur le banc lors de la manche retour remportée par les hommes de Claude Le Roy quatre jours plutard (le 16 octobre).Le 18 octobre, la fédération Gambienne de Football (GFF) déposé une réserve contre le latéral gauche des Eperviers, James Olufade. Selon l’instance, l’intéressé serait de nationalité nigériane , et serait apparu comme tel sur le site de la CAF lors de son enregistrement dans une compétition en 2016, sous les couleurs de New Stars de Douala. A en croire la GFF, son homologue togolaise n’aurait pas respecté les critères nécessaires pour que le joueur de 24 ans puisse changer de nationalité sportive. Toute chose que l’administration des éperviers conteste formellement.

En effet, dans une sortie effectuée dans le cadre de l’émission mondial Sport diffusée dimanche dernier à 22h sur les ondes de Rfi, le responsable de la cellule de communication de la fédération togolaise a tenu à clarifier les choses: «Olufade est détenteur d’une double nationalité. Il n’a jamais joué pour le Nigeria pour que la Fédération togolaise soit astreinte à demander un changement d’association au niveau de la FIFA donc il est bien qualifié pour le Togo.»

De son coté, le sélectionneur Claude le Roy a réagi ce matin au journal des sports de radio France international: «ils veulent créer l’illusion pour qu’on oublie leurs propres problèmes; c’est pitoyable! Il faut laisser ça à la fédération gambienne, car ce n’est pas notre problème.»

Jusqu’à ce jour, la confédération Africaine de Football ne s’est toujours pas prononcée à ce sujet. C’est donc une affaire à suivre.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS CAN 2019