" > STAGE U20 U23: N’Y A-T-IL PAS MIEUX À FAIRE POUR LA DTN ? – CFOOT MAG
Connect with us

EDC MASCULINE

STAGE U20 U23: N’Y A-T-IL PAS MIEUX À FAIRE POUR LA DTN ?

Sharinc is caring

Antonio Conceiçao et la Direction Technique Nationale ont tenu du 25 au 27 Octobre, un rassemblement de 21 jeunes tous âges de moins de 23 ans, évoluant en Europe: un rassemblement qui sonne comme un aveu d’échec pour certains observateurs.

Le texte fondateur de la Direction Technique Nationale au Cameroun lui assigne les missions d’élaboration, de mise en œuvre et d’adaptation permanente de la politique technique nationale de football dans le but d’optimiser la compétitivité et la performance du football camerounais de la Base à l’élite. Pour cela, il est pour certains, difficile de comprendre la logique qui a présidé le choix de la DTN, d’organiser un rassemblement de joueurs en Europe délaissant le football locale qui, en réalité est sa principale base de travail, sa matière première.

«Il est important que cette expérience soit renouvelée au moins deux fois par an. Nous devons avoir un suivi de ses joueurs des U16 jusqu’aux catégories supérieures » déclarait Serge Noah, le Directeur Technique National. Une déclaration qui a suggéré plusieurs interrogations à Lawrence Nkede, consultant à la Télévision nationale.

«La direction technique nationale ne devrait-elle pas se consacrer à la détection, le suivi et le développement des joueurs locaux ? Où est passé le football jeune ?» s’interroge le consultant à la Télévision. Des interrogations qui annoncent  clairement les couleurs d’un aveu d’échec pour la direction technique nationale selon Lawrence Nkede.

Il pense par la suite (même sans le dire), que ces binationaux formés hors des frontières camerounaises, ne disposent pas de prédispositions nécessaires à l’adaptation au fonctionnement de nos sélections: «pourront-ils supporter la pression de Mfandena ? Pourront-ils voyager, arriver le jour de match et remporter une victoire sans faire la fine bouche ?» poursuit-il.

Quid du développement du Football local, Quid des missions de détection et de formation sur le plan national, la DTN semble désormais tournée vers la conquête des produits finis, formés ailleurs. Mais a-t-elle les moyens et le prestige nécessaires pour rivaliser avec les grandes nations Européennes ? Les Mbappé et autre Tchuameni auraient-ils hésité d’évoluer pour la France si ils avaient été approchés par le Cameroun plutôt ? Le Cameroun est-il une destination footballistique séduisante pour les jeunes talentueux ? La réponse à ces questions permettrait certainement de mieux cerner les inquiétudes des uns, et les convictions des autres, mais surtout de dire s’il oui ou non, il y avait mieux à faire pour la DTN.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

A VOIR AUSSI DANS EDC MASCULINE