" > REPORT CHAN 2020 : LES LIONS A’ S’EXPRIMENT – CFOOT MAG
Connect with us

CAN FEMININE 2018

REPORT CHAN 2020 : LES LIONS A’ S’EXPRIMENT

REPORT CHAN 2020 : LES LIONS A’ S’EXPRIMENT

Sharinc is caring

À la suite du report du CHAN TOTAL 2020, quatre joueurs de la sélection nationale A’ du Cameroun en stage au moment de l’annonce du report se sont prononcés sur la question dans CFOOT Magazine. Rencontrés quelques jours après leur libération du stage, ils sont unanimes sur l’idée de la nécessité de ce report. Morceaux choisis :

CLIQUEZ SUR L’IMAGE 🔽

THIERRY AKONO AKONO (AS FORTUNA) « Comme tous mes coéquipiers, je suis marqué par le report de la compétition car on était déjà à la phase finale de notre préparation et on voulait déjà vivre ces grands moments. Dommage ce virus est venu tout gâcher, même comme il fallait absolument prendre cette décision. Les entraîneurs nous ont donné des recommandations sur le maintien de la forme, et personnellement j’essaye de suivre ces recommandations pour me maintenir en forme. Je reste en famille, je fais des exercices physiques tel que prescrit par le staff. Il est important pour nous tous de respecter les mesures du gouvernement car nos vies en dépendent. »

LEON BOYOMO (PWD DE BAMENDA) « Ce fut un véritable choc d’apprendre le report du Chan. Mais personnellement je n’étais pas très déçu parce que rien ne vaut la santé;  il fallait s’y préparer avec la venu du coronavirus. Pour le bien de tous je pense que c’était la meilleur décision même si elle peut avoir des incidences sur la préparation des équipes. Je suis cloîtré chez moi en confinement avec ma famille et tous les matins je fais mon footing et des exercices pour garder la forme. Le mal est là, alors j’appelle tout le monde au respect des mesures du Gouvernement car plus il y aura de discipline, plus vite la situation sera maîtrisée. »

JACQUES ELOGE EBENE (FEUTCHEU FC) « À l’annonce du report des compétitions Européennes, on savait que ça ne sentait pas bon pour le CHAN. Quand nous avons en plein stage appris que le CHAN aussi était reporté on était très déçu même comme c’était une évidence. Cela va à coup-sûr impacter notre travail, comme on le dit souvent, rien n’arrive au hasard. Nous ne devons pas sombrer dans le désespoir mais nous devons plutôt continuer le travail. J’ai l’avantage d’être dans un club où les entraînements se poursuivent malgré le Coronavirus. Nous devons rester responsables et ne sortir que lorsque c’est nécessaire. Le foot va nous manquer pendant cette période, notre santé n’a pas de prix. Il est donc important de respecter les mesures du Gouvernement. »

HANS MULLER MBAPPE (BAMBOUTOS DE MBOUDA) « C’était une véritable douche froide. On avait travaillé depuis longtemps pour être là, on y était presque, et le Coronavirus est venu gâcher le rendez-vous. J’étais très déçu, mais avec du recul je me dis que c’était la meilleure décision à prendre. C’est aussi une occasion pour nous de poursuivre le travail, même individuellement. Je passe cette periode chez moi en famille et en respectant les consignes de santé, et en ne sortant que lorsque c’est important. J’ai un programme d’entraînements bien établi qui prévoit une course de 3 km par jour suivie de abdominaux, pompes et gainage. En soirée je passe au renforcement musculaire, ou finition et révision technique. Tout ceci ne peut pas remplacer un entraînement collectif mais ca permet tout de même d’être prêt et en forme. Le championnat me manque car j’aime être sur le terrain et jouer mais on s’adapte à la situation en respectant les instructions du Gouvernement. La vie passe mais le football reste. Le CHAN finira toujours par se jouer tôt ou tard. »

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS CAN FEMININE 2018