" > QUALIF CDM 2022: LE CAMEROUN SE DONNE LE DROIT D’Y CROIRE – CFOOT MAG
Connect with us

EDC MASCULINE

QUALIF CDM 2022: LE CAMEROUN SE DONNE LE DROIT D’Y CROIRE

Sharinc is caring

Larges vainqueurs 4-0 du Malawi, les Lions se rassurent et annoncent les couleurs en vue du choc face à la Côte d’Ivoire.

Sans trembler, les hommes d’Antonio Conceiçao ont fait le boulot. Dans ce qui était considéré comme le match piège, les Lions Indomptables ont su se donner les moyens de dominer leur adversaire. Pour y parvenir, Antonio Conceiçao a choisi de quitter son système en 3-4-3 pour passer à un 4-3-3, système avec lequel les lions s’étaient inclinés à Ebimpé le 3 septembre. Pas forcément dominateur dans le jeu, les Lions vont ouvrir le score à la 22e minute, sur un penalty transformé par Vincent Aboubakar. C’est Moumi Ngamaleu qui sur une inspiration, réussit un lob sur le gardien, puis un crochet sur le défenseur Malawite, avant de servir Aboubakar en retrait au point de penalty. Sur le tir d’Aboubakar, le défenseur Malawite sur sa ligne de but, retire la balle de la main. Le verdict est sans appel, penalty et carton rouge. Dès cet instant c’était donc un tout autre match, car les Malawites devaient courir après le score, en étant à 10 contre 11, pendant 68 minutes.

Franck Zambo Anguissa va inscrire le deuxième but sur un corner joué à la Reimoise, avec Moumi Ngamaleu. Le milieu de terrain de Naples contrôle à l’entrée de la surface, puis assène une lourde frappe du droit au premier poteau, qui trompe le gardien Malawite pour la deuxième fois de la soirée, alors qu’on joue la 42e minute. Le score ne changera pas jusqu’à la pause.

Au retour des vestiaires, la rencontre perd en intensité et en rythme, car les camerounais semblent s’économiser pour le rendez-vous de mardi. Mais Tony Conceiçao en veut plus, et décide de lancer Léa Siliki et Bahoken à la (63e) puis Bassogog et Ganago à la 68e. Aboubakar, Zambo, Ngamaleu et Toko leurs cèdent respectivement leurs places. Tawamba va aussi entrer à la place de Hongla à la 74e, pour un passage au 4-2-4. Dix minutes plutard, le festival Bassogog débute.

D’abord à la 85e minute, sur un raid solitaire côté droit, il enrhume un premier défenseur, puis bat un second d’un coup d’épaule, avant d’ajuster le gardien pour le 3-0. Pas le temps de le digérer, car 3 minutes après, sur un service de Bahoken côté droit, l’attaquant du Changaï Chenua ouvre son pieds gauche pour enrouler, et tromper la vigilance du gardien Malawite.

4-0 en faveur des lions, Aboubakar Vincent et ses partenaires, bien aidés par cette expulsion du défenseur Malawite à la 22e minutes, envoient un message fort à la Côte d’Ivoire, leur futur adversaire mardi prochain à Japoma pour la finale du groupe.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

A VOIR AUSSI DANS EDC MASCULINE