" > QUALIF CDM 2022 (J6): LES LIONS CONDAMNÉS À LA VICTOIRE FACE À LA CÔTE D’IVOIRE – CFOOT MAG
Connect with us

EDC MASCULINE

QUALIF CDM 2022 (J6): LES LIONS CONDAMNÉS À LA VICTOIRE FACE À LA CÔTE D’IVOIRE

Sharinc is caring

Le Cameroun affronte la Côte d’Ivoire ce soir pour le compte de la 6e journée des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022: tout autre résultat qu’une victoire, éliminerait les lions indomptables: retour sur les enjeux d’une rivalité séculaire.

Deuxième du groupe D avec 12 points, le Cameroun reçoit la Côte d’Ivoire, leader du groupe avec un point de plus que les lions. Pour cette dernière rencontre aux allures de finale, la Côte d’Ivoire peut se permettre de ne pas gagner, en accrochant un nul par exemple, ce qui n’est pas le cas pour le Cameroun à qui il faut absolument une victoire.

La Côte d’Ivoire: Un adversaire bien prenable !

Vainqueur 2-1 au match aller en septembre à Abidja, la Côte d’Ivoire n’a globalement perdu aucune rencontre dans ces éliminatoires (4 victoires et 1 nul). Pourtant, sur les 5 dernières rencontres de la Côte d’Ivoire en match officiel hors des frontières ivoiriennes, les éléphants totalisent deux victoires, 2 Nuls et une défaite: preuve que les hommes de Patrice Beaumelle ne voyagent pas toujours bien. Outre cela, les stades camerounais restent pour les ivoiriens, de véritables mythes: La Côte d’Ivoire n’a jamais remporté le moindre point en deux déplacements en territoire camerounais (Défaites 2-0 en 2004 en qualification au mondial 2006, et 4-1 en 2014 en qualification à la CAN 2015). L’historique des Confrontations entre les deux nations est aussi en faveur du Cameroun, car en 17 oppositions, les Lions l’ont remporté 8 fois, contre 6 défaites et 3 fois match nul. La Côte d’Ivoire n’est donc en clair, pas imbattable.

Cameroun: Une victoire ou rien !

Quelle que soit la manière, le plus important pour les Lions Indomptables reste la victoire. Du pied, de la hanche, sur penalty, ou de la main, le plus important ce soir à Japoma, ce sera de gagner. Antonio Conceiçao l’a d’ailleurs rappelé hier en conférence de presse d’avant match, en rappelant les trois issues possibles pour le Cameroun: « La victoire, la victoire, et la victoire!» disait le technicien portugais. Les cadres se doivent donc pour cela de prendre leurs responsabilités, et tirer l’équipe vers le haut, afin de maintenir la longue série d’invincibilité des lions à domicile, qui remonte au 4 Octobre 1998 (1-3, Ghana).

Le public… Le 12e homme !

Ils en auront grandement besoin. Contraint de gagner pour se qualifier, les Lions seront aussi contraints de faire le jeu face à des ivoiriens qui, à coup-sûr, viendront d’abord préserver leur avantage. Dans cette configuration, le public devra pousser, pousser afin de motiver et encourager les lions, pousser afin de déstabiliser l’adversaire pour faire prévaloir la loi du domicile. L’égalité numérique au coup d’envoi ne devrait donc être que sur le papier, car sur le terrain, il devrait y avoir un 12e joueur, qui, depuis les gradins, devra se charger de faire vivre un enfer à l’adversaire.

Grand classique du football africain, ce Cameroun – Côte d’Ivoire est l’un des nombreux épisodes d’une rivalité séculaire entre deux pays pourtant frère. Mais comme en sport il faut un vainqueur et un vaincu, il y aura forcément de la joie d’un côté, et de la tristesse de l’autre. Mais cela restera dans le cadre du sport, car les ivoiriens continueront de danser le Makossa du cameroun, et les Camerounais danseront le Coupé Décalé de la Côte d’Ivoire. Par fibre patriotique, on juste envie de souhaiter le meilleur aux lions indomptables.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

A VOIR AUSSI DANS EDC MASCULINE