" > LIGUE DES CHAMPIONS CAF : PWD DE BAMENDA RÉDUIT SES CHANCES POUR LA SUITE – CFOOT MAG
Connect with us

AFRIQUE

LIGUE DES CHAMPIONS CAF : PWD DE BAMENDA RÉDUIT SES CHANCES POUR LA SUITE

Sharinc is caring

Les hommes de David Pagou se sont inclinés 0-1 en match aller du premier tour préliminaire de la ligue des champions africaine face aux Sud Africains de Kaiser Chiefs.

On peut nourrir d’énormes regrets côté Pwdde Bamenda. Dans une rencontre oùils étaient annoncés comme largement en dessous de leur adversaire, les Abakwa Boys vont jouer sans complexe pendant la première période en se procurant d’ailleurs les meilleures occasions. Maladroits dans la zone de vérité adverse, le capitaine Mbah Louis et ses coéquipiers n’arrivent pas à trouver le chemin des filets gardés par le très expérimenté Ithumeleng Khuné. Une situation qui maintient le score à 0-0 jusqu’à la pause.

En seconde période, le jeu se rééquilibre davantage, et les Sud africains se montrent progressivement dangereux, mais se heurtent à un bloc défensif des Abakwa Boys déterminé à ne pas rompre, surtout avec Ashou Kerrido bien vigilant dans les buts. À force de subir, Pwd de Bamenda va finalement céder à la 84e minute sur un tir de Erick Mothoho qui bénéficie d’une perte de balle camerounaise dans la surface de réparation. 1-0 à moins de 10 minutes du coup de sifflet final, Pwd doit jouer les derniers instants avec moins de calculs. Plus offensifs que jamais, les Abakwa Boys vont se procurer un penalty grâce au nouvel entrant Mohamed Aboubakar; Berinyuy Derick va se charger de l’exécuter sans succès condamnant ainsi les siens.

Le match s’achève sur le score de 0-1 en faveur des visiteurs, et David Pagou l’entraîneur de Pwd de Bamenda réagissant après la rencontre pointe du doigts l’inexpérience de son groupe: «Une grosse déception car on a vu qu’il y avait de la place pour marquer un but. Mais malheureusement, les joueurs ont manqué non seulement de concentration, mais aussi je me suis rendu compte que l’enjeu a tué le jeu. Ils se sont mis trop de pression. Je n’ai pas reconnu les gars que j’ai vus à l’entraînement hier et avant-hier. Donc sûrement, le niveau de la compétition a inhibé tout ça, et c’est ça le haut niveau. Il faut vraiment être un joueur de haut niveau pour tenir dans ce genre de rencontre » adéclaré le technicien camerounais à la fin du match.

Il faudra donc mieux affûter ses armes pour créer l’exploit le week-end prochain en Afrique du Sud.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS AFRIQUE