" > LIGUE 1 : VERS UN DÉSASTRE CHEZ LES ASTRES DE DOUALA – CFOOT MAG
Connect with us

CAMEROUN

LIGUE 1 : VERS UN DÉSASTRE CHEZ LES ASTRES DE DOUALA

LIGUE 1 : VERS UN DÉSASTRE CHEZ LES ASTRES DE DOUALA

Sharinc is caring

Jadis considéré comme l’un des meilleurs clubs dans sa gestion et son management, la formation du Littoral passe des moments confus cette saison qui s’annonce. L’équipe du milliardaire Dieudonné Kamdem se porte très mal, si bien que bien malin celui qui pourrait affirmer si elle va débuter la saison sereinement. En grève depuis le 27 décembre, les joueurs menacent de ne pas descendre sur la pelouse au cas où le championnat venait à être lancé ce 26 janvier. 

Comprendre le malaise qui mine l’équipe

Selon nos informations recueillies à bonne source, les joueurs (anciens) réclament plus de six mois de salaire impayé et d’autres primes depuis la saison dernière. Ceux recrutés cette saison n’ont encore perçu le moindre radis, ni prime de signature, logement etc. Toutes les réclamations se sont avérées vaines à cause de la confusion qui règne au niveau du staff administratif. Absent et occupé par ses affaires, le PCA n’arrive pas à trouver le président délégué qui puisse stabiliser administrativement le club. Notre informateur nous révèle que Dieudonné Kamdem serait d’ailleurs très remonté contre ceux à qui il a confié certaines missions depuis prêt de 5 ans sans résultats. Le richissime homme d’affaire semble essoufflé lui qui a injecté plusieurs milliard dans ce club depuis sa montée en première division dans les années 2000 (2002 pour être plus précis). Son courroux est de constater que tout cet investissement a été dilapidé par certains de ses collaborateurs véreux, adeptes du ventre et de l’égoïsme. 

Propriétaire de deux clubs (Les Astres et Fovu de Baham), Dieudonné Kamdem pourrait décider de ne plus s’occuper d’un, celui de Douala, pour se concentrer à son équipe du village qui lui est prisée. La saison des « Brésiliens de Bepanda » serait incertaine au regard de tout ce qui précède, le staff technique amené par Olivier Nankam lui aussi reste incertain de commencer la saison. Auparavant entraîné par des techniciens de renom, Nicolas Tonye , Alexandre Belinga, Richard Towa etc, le club du Littoral pourrait donc « mourir de sa propre mort » à cause de son mauvais management. La saison dernière, l’équipe a caressé la relégation (14e avec 42 points), c’est in extremis qu’elle a été sauvée du naufrage auquel il plongeait. 

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS CAMEROUN