" > LES CONDITIONS DU SYCEC POUR REPRENDRE LE CHAMPIONNAT – CFOOT MAG
Connect with us

CAMEROUN

LES CONDITIONS DU SYCEC POUR REPRENDRE LE CHAMPIONNAT

LES CONDITIONS DU SYCEC POUR REPRENDRE LE CHAMPIONNAT

Sharinc is caring

Le Syndicat des clubs d’élite (Sycec) s’est réuni ce mercredi, 8 juillet 2020 à Douala pour poser les conditions des clubs en vue de la nouvelle saison à venir.

Le Syndicat des Clubs d’élites de football du Cameroun veut voir plus clair dans l’organisation des championnats de football de la saison 2020-2021. Surpris par l’arrêt brusque des derniers championnats pour cause de Covid 19 et une décision de ne voir bouger que quelques clubs de Ligue 2 vers la ligue 1, les présidents de clubs estiment que le règlement n’était pas très clair sur le mécanisme de montée et de descente depuis la réduction brutale du nombre de clubs de Ligue 2 à 15 à cause de certaines défections. Franck Happi et les membres de son bureau ont élaboré un mémorandum qu’ils ont transmis aux responsables de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot). Pierre Batamack, le président d’Avion Academy du Nkam s’est voulu stricte : « Nous ne connaissions pas exactement les règlements. Il faut mettre les choses au clair avant de lancer les nouveaux championnats. Plusieurs clubs sont délocalisés et les recettes en souffrent. Il faut jouer sur les stades gazonnés, et nous aurons un meilleur football ».

La question des salaires, des joueurs et des entraîneurs, est aussi bien notée dans le mémo des présidents de clubs d’élite de football. Selon Pierre Batamack, il faut tirer une conclusion et donner des résolutions avant le début : « Il y a une convention qui a été signée en 2012 avec le gouvernement qui stipule que les salaires des joueurs et entraîneurs devront être payés par le gouvernement. Et ce, depuis 2012. Nous constatons le départ des sponsors pour cause de manque de stade. Il faut payer les salaires des joueurs et ouvrir les stades pour un meilleur football. Voilà les conditions pour le début ». En face, la Fécafoot était représentée par le Comité Technique Transitoire qui paraît coopérant, selon Pierre Batamack : « Nous avons l’impression qu’il y a un discours franc en face, même si nous savons que ce sont les problèmes qui seront discutés parle comité exécutif qui va se réunir le 15 juillet. Pour cela, nous avons renvoyé nos assises à plus de concertation ». La nouvelle saison pourrait être bien meilleure que les précédentes, si un cahier des charges est imposé aux clubs, avec en bonne place le statut du joueur et celui de l’entraineur.

Le jour

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS CAMEROUN