" > GAËLLE ENGANAMOUIT : QUE CACHE LA VRAIE FAUSSE RETRAITE ? – CFOOT MAG
Connect with us

AFRIQUE

GAËLLE ENGANAMOUIT : QUE CACHE LA VRAIE FAUSSE RETRAITE ?

GAËLLE ENGANAMOUIT : QUE CACHE LA VRAIE FAUSSE RETRAITE ?

Sharinc is caring

L’internationale camerounaise entretient un flou sans pareil autour de son avenir depuis le 9 juin dernier, de quoi laisser prospérer des rumeurs allant dans tous les sens.

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Et c’est Christelle Wandji, notre consoeure spécialiste du football féminin qui était la première à répandre l’information via son compte Facebook, ou du moins ce fameux post paru sur le compte facebook de la joueuse. On pouvait y lire entre autre : «End thanks for all», entendez “Fin merci pour tout”.  Quelques minutes plutard la nouvelle embrase les réseaux sociaux, et l’ensemble des medias. On se souvient que c’est avec sensiblement la même expression que Samuel Eto’o avait annoncé la fin de sa carrière ; nul doute donc que notre ballon d’Or féminin raccroche ses crampons, surtout dans un contexte marqué par d’interminables blessures qui l’ont d’ailleurs reléguée au chômage. Toutes nos tentatives de rentrer en contact avec la joueuse se heurtent à l’omerta bien arrangé dans son entourage: «Gaëlle ne veut pas parler». Débute alors une campagne de chasse au scoop. 

Le 11 juin, sa coéquipière en sélection et au sein de l’attaque des lionnes, Nchout Njoya Ajara pour ne pas la nommer, dans un tweet conforte la thèse de la retraite en rendant hommage à Gaëlle :«Tu as été d’un grand apport pour le rayonnement du football Camerounais et Africain. Je te souhaite beaucoup de bonheur et de succès dans la nouvelle page qui s’ouvre à toi» pouvait-on lire dans ce tweet, qui, le lendemain sera battu en brèche par un autre tweet, cette fois du dernier ballon d’Or africain Assissat Oshoala. On pouvait y lire entre autres: «j’ai suivi le tweet de mon amie et les interprétations qui ont suivi. Malheureusement, son message a été sorti de son contexte. Elle est en pleine forme…» Une version confirmée par RFI et relayée par Cfoot sur ses réseaux sociaux. Selon le media français: «Gaëlle Enganamouit n’a pas pris sa retraite sportive» lui a indiqué un représentant de la joueuse. Toute chose qui tranche avec les version la version des instances les plus autorisées que sont la FECAFOOT et le média national la CRTV.

QUE PEUT-ON EN RETENIR ?

Parler de Gaëlle Enganamouit aujourd’hui c’est surtout évoquer l’histoire d’une carrière aux fluctuations renversantes. Ballon d’Or africain en 2015 et reléguée au chômage depuis plus de deux ans en 2020, on pourrait en empruntant l’expression à nos confrères de sportsvibes dire qu’elle est passée de “Héros à zéro”, et ceci sans risque de représailles car les faits malheureusement sont sacrés. La dernière apparition publique de Gaëlle remonte au mois de janvier dernier, lors de la cérémonie des Caf Awards en Egypte; et là encore elle n’avait pas manqué l’occasion de se faire des ennemis en allant récupérer le trophée de la sélection nationale du Cameroun (…) Face à ce cafouillage sur sa vraie fausse retraite, surtout marqué par un omerta à nul autre pareil, il ne serait pas maladroit de penser que notre ballon d’Or veuille “exister” en s’attirant les projecteurs pour  éventuellement “rebondir”. Si la thèse de la retraite n’est pas avérée, le mutisme de la joueuse face au flou informationnel ambiant conduit vraisemblablement à l’idée évoquée précédemment. 

Quoiqu’il en soit, il reste évident que la retraite footbalistique de Gaëlle a autant d’arguments à la fois dans le sens de sa confirmation (blessures et Chômage) que de son infirmation (âge, volonté de renouer avec les terrains). Et c’est d’ailleurs cette forme d’équilibre qui accentue davantage les rumeurs et le flou dans un sens comme dans l’autre.  Quant aux camerounais, ils ne nourrissent qu’une seule envie, et c’est celle de voir Gaëlle revenir à son meilleur niveau, car 28 ans, c’est “beaucoup trop tôt”.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS AFRIQUE