" > FECAFOOT – LFPC : LA GUERRE S’ANNONCE ENCORE LONGUE – CFOOT MAG
Connect with us

CAMEROUN

FECAFOOT – LFPC : LA GUERRE S’ANNONCE ENCORE LONGUE

La Fédération a retiré hier à la Ligue les compétences déléguées pour l’organisation des championnats. Dernier épisode d’un feuilleton mouvementé.

Retrait des compétences déléguées à la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC).  Traduction devant les organes juridictionnels de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) des responsables de Coton Sport de Garoua et Panthère du Ndé pour avoir participé au match d’ouverture de la saison dimanche dernier, ainsi que les organisateurs dudit match. Lancement imminent des championnats de Ligue 1 et 2. Voilà ce qu’il faut principalement retenir du communiqué final ayant sanctionné les travaux du Comité exécutif (Comex) de la Fecafoot hier au siège à Yaoundé. Celui-ci a en effet pris des décisions fortes dans un contexte marqué par une crise profonde entre la fédération et son membre qu’est la LFPC. Seidou Mbombo Njoya, le président, avait donné le ton dès l’ouverture des travaux : « Le moment est venu pour le Comité exécutif de prendre ses responsabilités. Cette question est un défi et déterminera les relations futures entre la Fecafoot et ses membres. Nous avons le devoir de mettre un terme à cette situation qui a déjà trop duré ».

Le retrait des compétences de la Ligue s’appuie sur la résolution n°5 du communiqué : « manquements, dysfonctionnements internes ou défaillances constatées de la LFPC qui transparaissent à travers la remise en cause de la résolution n°13 prise lors de l’assemblée générale de la Fecafoot le 25 septembre  2020, la cacophonie dans l’organisation des assemblées générales au sein de la LFPC, l’organisation au mépris des statuts et règlements de la FIFA, de la CAF et de la Fecafoot, d’un match de football auquel des joueurs sans licences et des officiels d’une association sportive étrangère ont pris part ainsi que le procès-verbal des auditions ordonnées. (…) ». « D’ailleurs, il n’existe aucune convention de délégation des compétences entre ladite Ligue et la Fecafoot », précise le document. L’instance faîtière a annoncé dans la foulée le démarrage de la saison dans un avenir très proche. Pas besoin de rappeler qu’elle ne tient donc pas compte du lancement organisé par la LFPC dimanche dernier à Yaoundé, ni de la programmation de la 2e journée prévue hier à travers le pays.

Réunis depuis lundi dernier en session extraordinaire, les membres du Comité exécutif de la Fecafoot avaient souhaité entendre toutes les parties prenantes à la crise au sein de la Ligue. Celle-ci est également en proie à des tensions internes avec des clubs ralliés à la cause du président Pierre Semengue et les autres qui ont décidé de la dissolution de la Ligue. Mardi dernier, seuls quelques représentants des clubs avaient été auditionnés. Dans un courrier adressé au président de la Fecafoot, Pierre Semengue a justifié son absence par un autre engagement au même moment. Il n’a pas non plus manqué de remettre en cause la neutralité de la fédération, en sollicitant le Comité national olympique et sportif du Cameroun comme arbitre dans ce conflit.

Tout ceci laisse bien supposer que la LFPC ne va pas accepter cette décision de la Fecafoot sans broncher au vu de l’escalade observée ces derniers jours. Malgré les recommandations du gouvernement, à travers le ministère des Sports et de l’Education physique qui avait recommandé la recherche d’une solution consensuelle entre la Fecafoot et la LFPC, les choses n’ont fait que s’envenimer. Au point de jeter les clubs en pâture, devenus des marionnettes entre les mains des camps qui se regardent en chiens de faïence. Sinon, comment comprendre que Coton Sport de Garoua ait effectué le déplacement hier pour Bandjoun et s’est retrouvé seul au stade, sans adversaire (en l’occurrence Djiko), ni officiels ?

Cameroon-Tribune

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS CAMEROUN