" > EQUIPE DU CAMEROUN : LA RECONSTRUCTION EN MARCHE – CFOOT MAG
Connect with us

EDC MASCULINE

EQUIPE DU CAMEROUN : LA RECONSTRUCTION EN MARCHE

A Maputo pour affronter le Mozambique ce lundi, le Cameroun va tenter de gagner un troisième match consécutif dans les éliminatoires à la CAN 2021. Une série qui ne sert à rien dans la course à la qualification au rendez-vous continental. Pays organisateur de la compétition décalée à l’hiver 2022, le Cameroun est déjà qualifié.Mais ces matchs ne sont pas sans enjeu pour les Lions Indomptables. Avec un sélectionneur, Toni Conceiçao, arrivé il y a un an, le chantier est important.

Depuis la CAN remportée en 2017, les coéquipiers de Christian Bassogog n’ont pas réussi à se qualifier pour la Coupe du Monde 2018 et ont été éliminés dès les huitièmes de finale de la dernière Coupe d’Afrique. Un bien maigre bilan pour une sélection phare du continent qui est en pleine transition. Après la déconvenue égyptienne et la nomination du Portugais sur le banc, le groupe camerounais a été rajeuni. Mais ça n’a pas encore réglé tous ses problèmes. Le secteur offensif est notamment dépendant de Vincent Aboubakar. Quand le joueur de Besiktas n’est pas titulaire, les Lions indomptables n’arrivent pas à marquer.

La pandémie de Covid-19 a aussi mis un coup d’arrêt aux expérimentations de l’ancien entraîneur de Cluj. Un vrai problème pour une nation qui doit progresser à la veille d’une CAN organisée à domicile. L’obligation de résultat y sera importante. La nécessité de bien travailler pour y arriver aussi. Il y a un besoin de tourner la page après le mandat compliqué de Clarence Seedorf où les résultats n’ont pas été à la hauteur de sa renommée. Et cette double confrontation avec le Mozambique pourrait permettre d’y arriver.

La semaine passée lors du match aller face aux Mambas (4-1), les hommes de Toni Conceiçao ont enfin réalisé un match référence. La solidité défensive, un but encaissé lors des cinq matchs dirigés par le Portugais, a enfin été bonifiée par des attaquants efficaces. De bon augure pour la suite. Le 4-4-2 offensif utilisé ce jour-là pourrait perdurer après les résultats mitigés du 4-3-3 ou du 4-2-3-1. Les joueurs vont maintenant devoir trouver des automatismes. L’enchaînement des matchs et le retour de certains cadres comme André Onana qui avait contracté le Covid-19 pourrait permettre au Cameroun de monter en puissance. Mais aussi d’étirer une série d’invincibilité entamée au lendemain de l’élimination subie à la CAN 2019.

Bein sports

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS EDC MASCULINE