" > ENTRETIEN CFOOT – MARTIN BILLÉ TANGA: «IL ÉTAIT DIFFICILE D’ENVISAGER AUTRE CHOSE QUE LE MAINTIEN» – CFOOT MAG
Connect with us

CAMEROUN

ENTRETIEN CFOOT – MARTIN BILLÉ TANGA: «IL ÉTAIT DIFFICILE D’ENVISAGER AUTRE CHOSE QUE LE MAINTIEN»

Sharinc is caring

Porté à la tête d’une équipe de Léopard de Douala qui comptait 2 points en 5 journées de championnat et qui restait sur une triste série de 18 mois sans victoire en match officiel, le technicien camerounais a réussi, en sapeur pompier, à accrocher le maintien au terme d’une saison difficile: il nous plonge dans les secrets de ce happy end dans cet entretien.

CFOOT: Coach Martin Billé Tanga bonjour, et félicitations pour le maintien

MBT: «Bonjour à vous et merci pour tout ce que vous faites pour nous au quotidien»

CFOOT : Il y a donc eu ce maintien en fin de compte pour le Léopard, quel sentiment anime le “sapeur pompier” que vous êtes ?

MBT: «Le maintien était l’objectif principal de la saison quand j’arrive au club . L’équipe a été pendant un bon moment à la queue du classement, et en dernière position. Il était difficile d’envisager autre chose que le maintien dans ces conditions, donc parvenir à se maintenir après une saison aussi difficile nous rend effectivement heureux, avec un sentiment de devoir accompli.»

CFOOT: Vous parlez de sentiment de devoir accompli, mais est-ce que au fond de vous, vous ne vous dites pas qu’il y avait de la place, peut-être pour faire mieux dans ce championnat ?

MBT: «Pour dire vrai, vous avez raison, il y avait un peu de place pour faire mieux, surtout lorsque vous regardez le contenu de nos matchs. Nous nous créions beaucoup d’occasions, mais malheureusement et parfois curieusement nous n’arrivions pas à les concrétiser. Nous avons tourné avec un ratio buts/occasions de 1/8 environ, et c’était simplement difficile de faire mieux avec une telle sécheresse offensive, sauf que cela montre clairement qu’il y avait de la place pour faire mieux, en corrigeant notre manque de réalisme, car on a presque jamais été dominé dans le jeu.»

CFOOT : Qu’est ce que Martin Bille Tanga a fait à son arrivée pour faire bouger les choses dans une équipe qui avait perdu la saveur de la victoire depuis des mois ?

MBT: «Mais d’entrée de jeu, nous avons essayé d’évaluer le niveau individuel et la valeur de chaque joueur à travers un test de diagnostic. Et on a vraiment été édifié, car le niveau n’était pas forcément bon, et il fallait se mettre au travail pour faire monter le niveau général de l’équipe afin d’être plus régulier dans les performances. Ensuite il fallait travailler de manière spécifique pour soigner notre manque de réalisme, et tout cela nous a permis de progresser.»

CFOOT :  Mais après il reste que Léopard c’est seulement deux victoires cette saison en 12 matchs de championnat, et cela peut suggérer un reel problème de niveau au-delà du manque de réalisme n’est-ce pas?

MBT: «Il est difficile de le nier, et c’est d’ailleurs en celà que réside tout le mérite de notre travail. Rendez-vous compte que Léopold était quand-même sur une série de 18 mois sans victoire en match officiel. Et cette longue période semblait agir comme une sorte de syndrome dans l’esprit des joueurs. La preuve par exemple c’est que lorsque nous affrontons Unisport à Bafoussam, à un moment du match nous menons par 3-1, et avons l’occasion de mettre un 4e but. Le match était sous contrôle, sauf qu’à un moment tu as l’impression que les joueurs se mettent à paniquer par peur de gagner un match. Et à la fin on a concédé l’égalisation, simplement parce que la victoire leur était étrange (rire). Il y avait comme un mauvais sort sur l’équipe.»

CFOOT : Et pour la saison prochaine, Léopard se contentera-t-il de jouer le maintien ou alors va tenter de jouer les premiers rôles ?

MBT: «Pour l’instant il fallait se maintenir, et ça a été fait. Maintenant, il est évident qu’un club comme le Léopard ne saurait s’en contenter, car après l’élite Two il y a l’élite One, et c’est en réalité l’objectif initial du club. C’est vrai que le staff auquel je succède et moi-même avons subi le recrutement, et donc avons travaillé avec une équipe que nous n’avons pas nous-mêmes construite. Pour donc revenir la saison prochaine, il faudra mettre les petits plats dans les grands, mieux s’organiser pour faire un recrutement qualitativement correct afin de rêver plus grand, en réglant aussi les problèmes structurels dans l’organisation.»

CFOOT : Vous me tendez justement la perche, coach en évoquant la question des problèmes structurels, on sait qu’il y a l’artiste Ben Decca qui a été porté à la tête de la direction des opérations du club, dites nous quel type de personnage est-il et quels sont vos rapports ? C’est un personnage particulier n’est-ce pas ?

MBT: «Nous avons de très bons rapports, je pense qu’il est satisfait du travail que j’effectue. Quand j’arrive au club, nous avions un match à Bertoua où l’équipe a réussi à marquer deux buts (battu 3-2). Ensuite il y a eu des matchs amicaux face à des équipes d’élite One pendant la trêve, où, même si on a parfois perdu, l’équipe n’avait jamais été dominée dans le jeu, et ça lui a beaucoup plu. Il a d’ailleurs récemment déclaré dans un média que le Coach Billé Tanga était “son héros”. Maintenant j’ignore s’il va rester, car il avait dit qu’il était là pour un an. Il a beaucoup apporté au club, et a aussi appris des choses en y étant, donc j’ose croire qu’il devrait rester, après concertation avec la chefferie et le conseil d’administration. Mais j’avoue que c’est quelqu’un de particulier.»

CFOOT :  Et vous-même pour la suite avec le club, qu’en est-il ?

MBT: «Je crois que ce n’est pas encore le moment de parler de mon avenir avec Léopard. Il y avait un objectif à atteindre, nous l’avons fait. Maintenant, il faudra le moment venu s’asseoir et discuter pour éventuellement envisager la suite. Mais chacun à son niveau sait ce qu’il y a lieux de faire Pour que les choses se passent bien.»

CFOOT : Merci et beaucoup de courage pour la suite.

MBT: «C’est moi qui vous remercie.»

Le premier magazine 100% football au Cameroun

A VOIR AUSSI DANS CAMEROUN