" > ELITE ONE – PWD DE BAMENDA: LE TITRE DE CHAMPION EN DANGER ! – CFOOT MAG
Connect with us

CAMEROUN

ELITE ONE – PWD DE BAMENDA: LE TITRE DE CHAMPION EN DANGER !

ELITE ONE – PWD DE BAMENDA: LE TITRE DE CHAMPION EN DANGER !

Sharinc is caring

Les Abakwa Boys ont été sacrés champion du Cameroun à l’issue de la saison sportive 2019 -2020: un sacre qui est désormais remis en question du fait de la décision du TAS rétablissant de la LFPC.

Ce qu’il s’est passé !

Le 22 août 2019, l’exécutif de la Fédération Camerounaise de football (FECAFOOT ) suspendait la Ligue de Football professionnel du Cameroun (LFPC) pour “violation grave et réitérée de ses prérogatives “. Dans la foulée de cette information, la fecafoot a constitué un Comité technique transitoire (CTT) qui devait prendre juridiquement la place de la LFPC et agir en ses lieux et place. La guerre était donc ouverte entre les deux institutions qui se battaient chacune avec ses armes pour remporter la bataille. Le comité exécutif de la FECAFOOT avait d’ailleurs consolidé cette décision lors de sa réunion du 03 septembre 2019.

Face à cela, la LFPC décide donc de faire appel de cette décision auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) le 19 février 2020. Entre temps, le CTT va organiser un championnat qui aura pour champion Pwd de Bamaenda. Les juges du TAS statuant sur cette affaire ont finalement rendu leur décision ce lundi 14 septembre 2020, décision qui déboute simplement la mésure de la fédération suspendant la Ligue. En clair, la suspension de la ligue (à la quelle il ne restait qu’une année de mandat) par la fecafoot est avérée abusive. Toute chose qui est donc lourde de conséquences pour la saison écoulée et son champion.

PWD Champion pour du beurre ?

En application du verdict du TAS par rapport à cette situation, l’on parvient à des conséquences juridiques évidentes. S’exprimant sur ce sujet chez nos confrères de Radio équinoxe ce mercredi matin, l’instructeur fédéral Jean Marie Wam s’est montré formel : «On revient au statu quo ante, c’est à dire on annule et on revient à la date du 18 octobre 2019. Ça veut dire que toutes les décisions prises par le CTT après cette date, rentrant dans les prérogatives de la Ligue de football professionnel du Cameroun, sont nulles et de nuls effets. Aujourd’hui dire que Pwd de Bamenda est champion n’est fondé sur rien juridiquement puisque le championnat qui s’est disputé la saison derrière est considéré comme n’avoir jamais existé» a-t-il souligné. Il est donc évident que le titre de pwd de Bamenda est fortement menacé et ne tient plus que sur un file.

La Ligue au rebond !

À la suite de cette décision, la ligue de football Professionnel du Cameroun par la voix de son président n’a pas voulu se montrer triomphaliste. Le Général Pierre Semengue, dans sa réaction chez nos confrères d’equinoxe Télévision est resté cohérent dans sa démarche légaliste, clamant juste le triomphe de la justice et l’impératif de respect des décision de justice : «La première chose c’est de rendre grâce à Dieu, que les hommes puissent rendre la justice… Le Tas a donné raison entièrement à la Ligue. La deuxième des choses, je voudrais que la Fécafoot prenne acte des décisions prises et que tout soit rétabli en bonne et due forme. Et qu’elle annule tout ce qui avait été fait à cet effet à savoir, la mise en place d’un Comité technique transitoire… Comment a t-on alors organisé un championnat avec les clubs suspendus ? Voilà une autre chose. Donc je voudrais vraiment qu’on s’asseye avec la Fécafoot pour régler le problème, sans faire beaucoup de bruits. Ils ont perdu, ils ont perdu. Quand on perd un procès, on le perd dignement. Je suis prêt à relancer la saison» conclut-il.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS CAMEROUN