" > ÉLECTIONS FECAFOOT: SAMUEL ETO'O REDOUTE LA FRAUDE - CFOOT MAG
Connect with us

CAMEROUN

ÉLECTIONS FECAFOOT: SAMUEL ETO’O REDOUTE LA FRAUDE

Sharinc is caring

Au soir de son élection au poste de délégué à l’assemblée générale régionale dans le département de la Sanaga Maritime, Samuel Eto’o a attiré l’attention du patron des Sports du Cameroun sur des manoeuvres frauduleuses de l’actuel exécutif intérimaire, dans la course à la présidence de la fédération.

Dans une lettre d’information adressée au Ministre des Sports et de l’éducation physique, Samuel Eto’o, dénonce « une série de faits graves qui selon lui, portent atteinte à l’intégrité de l’élection.
La course à la tête de la fédération Camerounaise de Football a débuté ce vendredi 24 septembre, avec les élections au niveau départemental. Et comme on pouvait s’y attendre, Samuel Eto’o et l’actuel président intérimaire ont chacun été élu dans son département d’origine, la Sanaga Maritime.
Peu après cette élection, le candidat Samuel Eto’o a adressé une lettre au patron des Sports du Cameroun, pour le tenir informé de ce qu’il considère comme étant des manoeuvres frauduleuses.

«En fait, en dehors d’une falsification aggravée de la liste des clubs des championnats départementaux appelés à prendre part aux élections au niveau départemental, des menaces proférées à certains présidents et promoteurs des clubs, du conflit d’intérêt du président par intérim et de plusieurs membres du comité exécutif intérimaire de la FECAFOOT qui sont à la fois juges et parties en étant candidats à des postes d’élus à ces élections et surtout du refus, par la FECAFOOT, d’appliquer une sentence arbitrale rendue par la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du CNOSC en matière de référé sportif en date du 07 septembre 2021; il est clairement démontré par tous ces faits que nous allons tout droit vers une mascarade électorale fomentée par l’exécutif intérimaire actuel dans l’unique but de se maintenir aux affaires» peut-on lire dans cette lettre signée Samuel Eto’o.

En clair, la lettre de Samuel Eto’o vise à exiger de la transparence et surtout l’équité et la légalité dans le processus électoral, ceci afin qu’au soir du 11 décembre, le président élu à la tête de la Fédération soit un président non seulement bien élu, mais surtout légitime.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

A VOIR AUSSI DANS CAMEROUN

S'il vous plaît, attendez...