" > ELECTIONS FECAFOOT: JEAN-LAMBERT NANG INQUIET POUR SAMUEL ETO'O ! - CFOOT MAG
Connect with us

CAMEROUN

ELECTIONS FECAFOOT: JEAN-LAMBERT NANG INQUIET POUR SAMUEL ETO’O !

Sharinc is caring

Moins de 10 jours après avoir été porté à la tête de la fédération Camerounaise de Football, Samuel est plus que jamais le dépositaire des espoirs de nombreux camerounais qui rêvent de voir leur football normalisé. Cependant, selon certains observateurs bien avertis, ce scrutin reste entaché d’irrégularités qui représentent des menaces à sa légalité.

Légitime mais pas légale !

Avant d’en arriver au scrutin du 11 décembre, l’on a dû braver de nombreux procès, certains entamés contre des parties prenantes à l’élection d’autres s’attaquant au scrutin en lui-même. Mais la témérité des membres de la commission électorale, conjuguée à la faveur des décisions de justice parfois complaisantes, ont permis au scrutin d’avoir finalement lieu, avec au final la victoire du fils prodige du pays, Samuel Eto’o. Si son adversaire a en tout fairplay admis sa défaite,  certaines voix (Albert Mbida, exécutif 2009) continuent de s’élever pour prononcer leurs réserves par rapport à ce scrutin.

C’est ainsi que, invité de l’émission Décryptage sur la chaîne de télévision Vision4 vendredi dernier,  l’ex journaliste (très célèbre) de la télévision nationale, Jean-Lambert Nang, autrefois Directeur Général de la FECAFOOT a dit sa part de vérité sur l’élection du quadruple ballon d’Or africain: « Cette élection est illégale, mais Eto’o est un président légitime. Il s’est prêté au jeu démocratique mais l’élection est illégale et tous les camerounais le savent. » Soutient l’ancien DG de la FECAFOOT. Une déclaration qui s’appuie effectivement sur les nombreuses irrégularités qui ont émaillé les élections, notamment avec le non respect de certaines décisions des institutions judiciaires.

Un entourage inquiétant ?

Samuel Eto’o à la tête de la fédération Camerounaise de Football, c’est au minimum, la garantie d’un changement de la figure d’autorité, et surtout la garantie de la motivation de servir, et redonner au football camerounais sa valeur. Mais si l’on peut unanimement s’accorder sur le fait que Samuel soit un gage d’espoir et de changement, son entourage, notamment le bureau exécutif est sujet à inquiétudesselon l’ancien directeur général de la FECAFOOT: ‹‹ Sur le principe c’est bon. Tout changement apporte de l’espoir (…) Je constate que Eto’o va devoir composer avec la vielle garde de la FECAFOOT qui n’a pour d’autres projets que d’exister, de durer, de manger dans la marmite de la FECAFOOT, et de ne jamais avoir de pensées pour le football ›› conclut Jean-lambert Nang.

Quoiqu’il en soit, Samuel Eto’o a au moins l’avantage de faire l’unanimité au sein de l’opinion publique. Toute chose qui prédispose les différents acteurs à la réconciliation et au consensus, mais qui surtout garantit la légitimité du double champion d’Afrique à la tête de la FECAFOOT.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

A VOIR AUSSI DANS CAMEROUN

S'il vous plaît, attendez...