" > DAVID PAGOU : DES GRANDES AMBITIONS AUX GRANDES OPPORTUNITÉS – CFOOT MAG
Connect with us

CAMEROUN

DAVID PAGOU : DES GRANDES AMBITIONS AUX GRANDES OPPORTUNITÉS

DAVID PAGOU : DES GRANDES AMBITIONS AUX GRANDES OPPORTUNITÉS

Sharinc is caring

Promu à la tête des Abakwa Boys en début de saison, David Pagou réussit quelques mois plutard à hisser Pwd de Bamenda sur le toît du football camerounais: un entraineur au parcours atypique.

D’abord les ambitions…

Quelques semaines avant la décision du sacre de Pwd de Bamenda, David Pagou dans un entretien exclusif nous confiait ceci: «En début de saison le président m’a dit de me battre pour assurer le maintien, car le club a trop souffert la saison dernière. Je suis resté tranquille car je savais ce que je visais…» Une révélation qui annonçait déjà les couleurs du plan qu’avait concocté David Pagou pour atteindre son objectif, être champion. Un objectif qu’il fallait oser avoir quand il est vrai que la première note de pessimisme venait du sommet, notamment de Pascal Abounde, le président du club : «À la fin du match d’ouverture de la saison (colombe – Bamboutos), le président m’a appelé au téléphone et me dit “est-ce que tes enfants pourront tenir dans ce championnat avec le niveau que je viens de voir à yaoundé? ” Il le disait parce que c’était un très beau match avec deux belles équipes techniquement et tactiquement prêtes. Je lui ai simplement répondu trivialement: “Ndamba na for field”.» C’était donc un pari, mais surtout un pari ambitieux, compte tenu du contexte difficile dans lequel l’équipe a pu maintenir sa place en elite one.

LIRE AUSSI : CAMEROUN : FIN DE SAISON !

Des réalisations au bout de l’effort !

C’est un véritable exploit que vient de réaliser David Pagou à la tête de l’encadrement technique des Abakwa Boys . 58 années après la création du club, il réussit au moment où l’on s’y attendait le moins à décrocher le titre de champion du Cameroun. Peut-être aidé par la petite forme de l’ogre Coton sport de Garoua, peut-être soulagé par la pandémie du Coronavirus, peut-être accompagné par “l’effet CHAN 2020”, mais il reste clair et constant que pwd de Bamenda et David Pagou ont tenu leur pari, le pari de la victoire finale. Toute chose qui n’aura pas été aisée, surtout lorsqu’on se rappelle que l’équipe a débuté par une sanglante défaite 5-0 à Garoua face à Coton Sport. Une défaite qui aura d’ailleurs été le socle du renouveau dans le management de David Pagou : «A la fin de cette rencontre, j’ai dis à mes enfants qu’on a certes perdu 3 points, mais une équipe est née… Malgré la lourde défaite, nous gagnons en complicité et en cohésion dans le jeu. Je me rends compte que nous sommes tous des amis qui vivent bien ensemble.»

L’equipe a donc appris de ses erreurs et l’entraîneur aussi s’était comme d’habitude remis en question : «Il est capital de se remettre en question dans ce métier. Je lis beaucoup, je revois mes séances s’entraînements, mes matchs, je vois mes erreurs et je trouve des stratégies pour les corriger. J’essaye toujours de m’inspirer des expériences de ceux qui ont réussi pour m’améliorer.» Ses éléments qui auront donc permis à David Pagou de tenir son pari.

À l’heure des opportunités !

Être sacré champion du Cameroun, ouvre effectivement les portes de l’Afrique à David Pagou et PWD de Bamenda. Si nos clubs ont au fil des années bâti une bien malheureuse et triste réputation sur la scène continentale, David Pagou ambitionne saisir cette opportunité à deux bras, et jouer tous les coups à fond pour ne pas avoir de regrets : «Le bon manager c’est celui qui anticipe… je suis un entraîneur courageux. On va jouer le coup de la ligue des champions à fond. Tant mieux si on passe, tant pis si ça ne passe pas. Mais on aura essayé.» soutient-il au micro de nos confrères de Radio Sport Info. Une déclaration qui annonce les couleurs de cette grande insouciance qui a souvent manqué à nos équipes en compétitions continentales, mais qui dénote surtout de la conscience de la grande opportunité qui s’offre non seulement à David Pagou, mais aussi à ses poulains qui pourraient écrire une autre belle page de l’histoire du football camerounais.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS CAMEROUN