" > COVID 19 : LES FOOTBALLEURS CAMEROUNAIS S’EXPRIMENT – CFOOT MAG
Connect with us

CFOOT MAGAZINE

COVID 19 : LES FOOTBALLEURS CAMEROUNAIS S’EXPRIMENT

COVID 19 : LES FOOTBALLEURS CAMEROUNAIS S’EXPRIMENT

Sharinc is caring

CLIQUEZ SUR L’IMAGE 🔽

A travers des messages de sensibilisation publiés sur les réseaux sociaux, les footballeurs invitent les Camerounais à respecter les mesures préventives et faire preuve de responsabilité devant cette pandémie du Covid 19 qui ne cesse de faire des victimes que ce soit dans notre pays ou dans d’autres pays. L’ancien international camerounais Patrick Mboma dont l’oncle serait la première victime de Coronavirus au Cameroun tire la sonnette d’alarme dans un tweet en invitant ses concitoyens de respecter les directives et rester chez eux « À tous ceux qui pensent au Cameroun que ce ne sont que de récits, je vous supplie, restez confinés. C’est la seule chose à faire », a écrit l’ancien joueur du PSG sur son compte Twitter. 

Le capitaine de l’équipe nationale du Cameroun Eric Maxim Choupo Moting  a, lui aussi, prêté sa voix afin de sensibiliser les gens à rester chez eux et faire face à cette épidémie mondiale qui touche aussi le Cameroun : « c’est avec tristesse que je lis les publications sur l’évolution du Covid-19 dans mon cher et beau pays le Cameroun. Cette maladie existe, elle tue de nombreuses personnes, elle éloigne les personnes contaminées de leurs familles, elle crée la panique dans la société. Je vous appelle humblement à respecter les règles d’hygiène à savoir se laver les mains régulièrement avec l’eau propre et du savon. Je sais qu’au cameroun c’est difficile de dire aux personnes de rester chez eux car il faut sortir chaque jour afin de payer les factures. Soyons conscients et prenons au sérieux cette maladie , elle ne choisit pas de race , ni de pays , ni de classe sociale  Â», déclare-t-il. 

Ex sociétaire de Wuhan, l’épicentre du coronavirus, avant d’être transféré au Shanghai Shenhua, Stéphane Mbia se confie : «il y a eu un signal qu’il y avait un virus très très dangereux qui courait dans la ville. Les messages du gouvernement et des copropriétés étaient clairs, il ne fallait plus sortir de la maison. Heureusement qu’il n’y avait pas encore de vols fermés, de trains annulés. Ça m’a permis de partir très rapidement sur Shanghai. » Et de poursuivre : « Ça a pris une semaine pour analyser ce qu’il s’est passé, et après tout était fermé. Il n’y avait personne dans les rues. Il y avait certains magasins ouverts pour faire certains achats, pour se nourrir. Ça a été très vite et été très contrôlé.» Il donne ensuite quelques conseils « Il faut absolument respecter les consignes données, c’est-à-dire rester à la maison, essayer d’utiliser des produits pour essayer de désinfecter… Il tue, c’est très très très sérieux.»

Il salue par ailleurs les mesures prises par la Chine et demande aux autres pays de suivre l’exemple « la Chine a le contrôle total de l’épidémie. Il y a eu trois mois de confinement et ces hôpitaux qui ont été construits en quelques jours. Chaque personne qui entre dans le territoire est mise en quarantaine. Il y a une personne qui est mise avec lui, du matin au soir, pour lui prendre la température, pour lui poser des questions, dans cette période-là Aujourd’hui la majorité des cas sont guéris. Les autres pays devraient faire la même chose. Je pense qu’il faut contrôler ça très rapidement, parce que ça risque de partir dans tous les sens. »

Pour sa part, Samuel Etoo a invité le public à jouer la carte de la prudence en déclarant : «le Coronavirus a investi notre vie. Avec malice, arrogance et sans préavis. Il ne connaît ni la race, ni la religion, ni les partis politiques. Il se moque et tue autant les riches que les pauvres. Même dans les pays où la recherche est suffisamment aboutie , les conséquences sont désastreuses. Imprévisibles.» Il ajoute dans ce contexte : «je vous demande de respecter les consignes données par les autorités de nos pays et l’organisation mondiale de la santé. Faisons le pour nous-mêmes, pour nos enfants, pour nos parents, pour nos voisins, pour l’Afrique.»

Pour faire face à l’arrêt du championnat, Aurélien Chedjou lui doit s’adapter afin de s’entretenir physiquement. Il assure que le staff leur a concocté un programme qu’il est entrain de suivre pour garder la forme en attendant une éventuelle reprise de travail collectif : « ils nous ont donné un travail à suivre. On a un programme quotidien, je suis allé faire du footing aujourd’hui. On peut s’entraîner avec le ballon de manière individuelle, mais on ne peut pas s’entraîner en groupe. Malheureusement, je n’ai pas d’appareil d’entraînement chez moi, a-t-il regretté. On reste à la maison, on s’ennuie, il faut trouver des moyens pour s’entretenir. Ce n’est pas évident. J’ai 34 ans, si je reste deux jours sans rien faire, j’ai des raideurs de partout. Le gainage, les abdos, c’est une obligation pour moi» a déclaré le défenseur d’Amiens sur RMC Sport. 

Aboudi Onguene donne de ses nouvelles. Elle raconte son quotidien en Russie après un mini stage en Turquie «Après le match contre la Zambie, j’ai du rejoindre l’équipe en Turquie.  Il fallait que nous rentrions en Russie, puisque la Russie fermait ses frontières aux étrangers. Actuellement je suis à la maison, j’essaye de garder la forme à la maison, parce que le plus important c’est la santé. On nous a demandé de ne pas sortir sauf si nous avons besoin de quelque-chose d’important. Nous sommes là et nous essayons de respecter les mesures de sécurités qui ont été prises. Il ne faut pas tout le temps sortir et choper quelque chose qui va nous faire arrêter le football. Après ce virus, nous aurons le temps de jouer au football. Pour le moment, c’est la santé.»

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS CFOOT MAGAZINE