" > COTON SPORT-ASANTE KOTOKO (2-3) : LES RÉACTIONS D’APRÉS MATCH – CFOOT MAG
Connect with us

AFRIQUE

COTON SPORT-ASANTE KOTOKO (2-3) : LES RÉACTIONS D’APRÉS MATCH

COTON SPORT-ASANTE KOTOKO (2-3) : LES RÉACTIONS D’APRÉS MATCH

Sharinc is caring

Coton Sport de Garoua est tombé à domicile contre les Ghanéens de Asante Kotoko (2-3). Au match retour, les Cotonculteurs devront au moins gagner par deux buts d’écart pour espérer une qualification. Au micro de nos confrères de Press-Sport, Bertin Ebwelle et Etta Bawak se montrent optimistes. 

Bertin Ebwelle (entraîneur de Coton Sport)

«C’était très difficile pour nous cet après-midi mais il ne faut pas se décourager, tout peut arriver. Il y a encore une autre manche et il suffit seulement d’y croire. Il n’y a pas beaucoup de temps pour préparer le match retour. Nous avons déjà eu une semaine et demi pour travailler cette première phase. C’est juste un problème d’assimilation et ça cause beaucoup de problèmes à l’équipe mais seule la continuité dans le travail nous permettra de parvenir à une équipe capable de jouer ensemble en dégageant une vrai solidarité.» 

Etta Bawak (défenseur de Coton Sport)

«Ça n’a pas été facile à Asante Kotoko qui est une équipe à respecter. On a péché défensivement ce qui a occasionné les buts qu’on a pris cet après-midi. Rien n’est perdu. On va continuer de bosser et je crois que par la grâce de Dieu on pourra remonter notre retard. S’ils ont pu marquer 3 buts ici, nous on peut aussi faire de même chez eux. C’est vrai que ce sera compliqué mais le football réserve beaucoup de surpris. Il ne nous reste plus qu’à travailler pour obtenir un bon résultat à l’extérieur.» 

Fernand Sadou (président de Coton Sport)

«On se dit qu’on essayera de corriger le tir au Ghana et nous pensons que les gars sont capables. Il suffit de réorganiser l’équipe au niveau du classement, c’est là qu’on a pêchés. Les joueurs étaient hyper motivés, on a essayer de les motiver, de les demander de jouer simplement, de jouer vraiment leur football, mais malheureusement, on a pris un troisième but qui nous a été très fatale. Moi je pense que si on arrive là-bas au Ghana on doit mettre en place une stratégie offensive, mettre assez de buts et essayer de compenser ce qui s’est passé aujourd’hui.» 

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS AFRIQUE