" > CÔTE D’IVOIRE – CAMEROUN (2-1): LA PELOUSE RAVIT LA VEDETTE AUX JOUEURS – CFOOT MAG
Connect with us

EDC MASCULINE

CÔTE D’IVOIRE – CAMEROUN (2-1): LA PELOUSE RAVIT LA VEDETTE AUX JOUEURS

Sharinc is caring

Les lions indomptables se sont inclinés face à la Côte d’Ivoire: une rencontre au cours de laquelle la pelouse d’Ebimpé s’est largement démarquée par son piteux état.

Deux buts de Sébastien Haller en premières période ont pourtant rapidement scellé le sort du Cameroun, malgré la réduction du score de Moumi Ngamaleu en seconde période sur penalty. Pourtant fait majeur à retenir de cette rencontre internationale entre la Côte d’Ivoire et le Cameroun, c’est Une pelouse comme on ne les aime pas, pourtant dans un pays de football, la Côte d’Ivoire.  Or les 10 mille spectateurs privilégiés étaient venus voir du spectacle, de beaux gestes, bref, vivre un grand moment de football à travers ce grand classique du football africain. Jean Michael Seri, Maxwell Cornet, Eric Bally et Serges Aurier d’un côté, Vincent Aboubakar, Harold Moukoudi, Christian Bassogog et Franck Zambo Anguissa de l’autre, tout était réuni, humainement pour passer un bon moment devant un spectacle délectant. Mais c’était sans compter sur la star de la soirée: La pelouse.

Dans un pays où la Fédération est sous normalisation depuis plusieurs mois déjà et dans l’incapacité d’organiser une élection normale, nul doute que l’entretien de la pelouse ne puisse être une priorité pour les dirigeants. Hier lors de la rencontre, l’on avait l’impression d’être sur un vaste champs de patates saccagé par un troupeau de bœufs. Loin, très loin des standards internationaux, la pelouse d’Ebimpé a très vite fait de ravir la vedette aux 22 acteurs qui pour les 11 côté camerounais particulièrement, ont très vite abdiqué en concédant deux buts en première période, car dans l’incapacité d’élaborer leur jeu basé sur des attaques placées.

Tout le contraire de la Côte d’Ivoire qui, elle, dans son style de jeu plus direct a eu moins de mal que les lions indomptables. Il est donc urgent pour les autorités du football ivoirien et africains de tenir le taureau par les cornes et viabiliser de toute urgence la pelouse de ce stade pour les échéances futures, ceci afin que plus jamais, cela ne se reproduise.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

A VOIR AUSSI DANS EDC MASCULINE