" > Opinion – Christian Djimadeu : « Seidou Mbombo Njoya doit communiquer les dates probables de reprise des championnats » – CFOOT MAG
Connect with us

CAMEROUN

Opinion – Christian Djimadeu : « Seidou Mbombo Njoya doit communiquer les dates probables de reprise des championnats »

Opinion – Christian Djimadeu : « Seidou Mbombo Njoya doit communiquer les dates probables de reprise des championnats »

Sharinc is caring

‹‹ Le débat sur la reprise des championnats est sans objet pour l’instant ››, dixit le président de la Fédération camerounaise de football. Cette déclaration me partage entre deux sentiments : l’assurance et la stupéfaction. Assurance parce que je suis de ceux qui pensent qu’il n’est pas prudent de relancer les championnats en ce moment s’il faut respecter les mesures gouvernementales de riposte contre le Covid-19. Lorsque vous faites la somme des joueurs, arbitres et encadreurs techniques qui sont engagées dans le déroulement d’un match, ça fait au moins 50 personnes. Or les rassemblements à ce nombre restent prohibés. Et puis, contrairement à ce que laisse croire la mesure ”impopulaire” du gouvernement qui autorise l’ouverture des débits de boisson à plus de 18 heures, la pandémie reste préoccupante au Cameroun. En outre, en  l’état actuel des finances des clubs, la plupart ne sont pas en mesure d’assurer la mise en quarantaine rigoureuse de leurs joueurs en vue d’en extirper ceux des joueurs qui seraient porteurs du virus. Je n’en dirais pas moins pour l’observance des autres mesures barrières. Quand on sait qu’après un match, les joueurs sont renvoyés dans leurs familles et doivent revenir des jours plus tard pour préparer les prochaines rencontres. Vous voyez que le risque de contamination est énorme avec des joueurs qui rentrent au quartier au terme des matchs et reviennent en équipe des jours après.

 Quant à ma stupéfaction, elle se situe à deux niveaux, Seidou Mbombo Nyoya se refuse de partager les décisions du Comité exécutif, dont il dit,  a arrêté des dates probables de reprise des championnats. Ces dates probables doivent être communiquées pour permettre aux clubs d’envisager la suite, même à titre illustratif. Lorsque le gouvernement dit que la rentrée scolaire reprend le premier juin, il précise que c’est sous réserve de l’évolution de la pandémie. Cela fait que psychologiquement élèves, enseignants et parents se préparent. C’est ce qui devrait se faire aussi dans les fédérations sportives,  telle que la Fécafoot. D’ailleurs, Je crois que c’est la raison pour laquelle le ministre des Sports et de l’éducation physique a demandé aux clubs d’arrêter des calendriers éventuels de reprise des tournois.

Un dernier aspect de ma stupéfaction. Le patron de la Fécafoot dans sa récente interview  affirme que l’important en ce moment doit être le sort des footballeurs. Je dirais, pas seulement. Car, au-delà de ces acteurs, la crise actuelle devait lui donner l’occasion de repenser notre football. Car le Covid-19 vient d’afficher telle une tâche sur le visage, la défaillance de notre football. En deux mois d’arrêt de compétition les joueurs crient famine, les clubs sont au bord de la faillite. Cela signifie qu’en cas de perpétuation de la crise, de catastrophe ou de  guerre dans le pays,  le football va complètement périr. A cause de la non viabilité de ses structures, et un management calamiteux de la discipline. Seidou Mbombo Njoya a plus de deux ans pour tirer et implémenter les leçons de la pandémie du Covid-19. Là-dessus,  on l’observe, stylo à la main.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS CAMEROUN