" > CAMEROUN 2-1 BURKINA FASO : LES TOPS ET FLOPS - CFOOT MAG
Connect with us

CAN 2021

CAMEROUN 2-1 BURKINA FASO : LES TOPS ET FLOPS

Sharinc is caring

L’expression collective très moyenne des Lions indomptables a été la conséquence du rendement individuel peu abouti des hommes d’Antonio Conceiçao.

Onana : il a fait une sortie non maîtrisée sur le but du Burkina Faso en première manche. Mais il s’est par la suite montré rassurant pour son équipe avec des interventions efficaces. Son leadership affirmé a également été un plus pour la défense camerounaise.

Nouhou Tolo : il est à créditer d’un match plein d’envie et de détermination. Face au capitaine des Etalons Bertrand Traoré, il s’est montré solide défensivement. Il a en outre affiché un esprit d’initiative offensif
inhabituel qui lui a permis de provoquer plusieurs situations dangereuses, dont un penalty.

Ngadeu-Ngadjui : il a fait parler son métier pour s’acquitter honorablement de sa mission. Avec son binôme défensif, Onguene, il a su contenir les attaquants du Burkina Faso. Sur le plan offensif, il n’a pas pris beaucoup de risques et ses rares relances n’ont pas eu d’impact sur le déploiement du jeu camerounais.

Onguene : sérieux et appliqué. Il a rempli son contrat défensif sans fioritures. Mais il a manqué de
vigilance sur le but des Etalons. Il n’a pris aucune initiative dans le redéploiement offensif du Cameroun et s’est contenté de défendre.

Moumi Ngamaleu : il a beaucoup couru sur tout le front de l’attaque camerounaise et a eu quelques
opportunités pour se montrer dangereux. Malheureusement, il a péché dans le dernier geste en manquant systématiquement de lucidité. Mais sa générosité dans l’effort a été utile à son équipe.

Zambo Anguissa : attendu comme le patron de l’entrejeu des Lions indomptables, il n’a pas été au rendez-vous. Il a manqué de sérénité et de sérieux pendant toute la partie. Il a été physiquement chahuté par les Burkinabè et il s’est montré brouillon dans ses sorties de balle et l’animation offensive. Mais il a réalisé une belle frappe en seconde manche qui aurait pu connaître un meilleur sort.

Faï : solide défensivement, l’arrière droit camerounais a également eu la fraîcheur physique nécessaire pour aider les attaquants dans les phases offensives. Avec un peu de réussite, il aurait pu inscrire un but en seconde manche.

Kunde Malong : son rendement d’ensemble a été sans relief. Il n’a pas eu l’impact physique attendu pour que les Lions indomptables imposent leur loi sur le milieu du terrain. Offensivement, il n’a pas été d’une grande utilité pour son équipe.

Oum Gouet : trop prudent, il ne s’est pas particulièrement mis en valeur. Néanmoins son placement toujours judicieux lui a permis d’enrayer quelques offensives adverses.

Toko Ekambi : en première manche, il a essayé d’ouvrir des brèches dans la défense burkinabè. Il a négocié quelques bons ballons, mais ne s’est pas montré décisif. En seconde manche, il a été moins visible jusqu’à son remplacement par Clinton Njie.

Aboubakar : le capitaine camerounais a transformé avec maestria deux penalties qui ont permis aux Lions
indomptables de ne pas perdre pied en première manche. Mais par la suite, il a manqué de justesse dans ses choix sur plusieurs occasions. Toutefois, il a été désigné à juste titre homme du match, parce que ses deux buts ont été décisifs

Le premier magazine 100% football au Cameroun

A VOIR AUSSI DANS CAN 2021

S'il vous plaît, attendez...