" > BENJAMIN MOUKANDJO : ADIEU, JE SUIS DOMPTÉ – CFOOT MAG
Connect with us

EDC MASCULINE

BENJAMIN MOUKANDJO : ADIEU, JE SUIS DOMPTÉ

BENJAMIN MOUKANDJO : ADIEU, JE SUIS DOMPTÉ

Sharinc is caring

Benjamin Moukandjo prend sa retraite de l’équipe nationale des Lions après avoir été le capitaine qui a mené cette équipe à la victoire lors de la CAN Gabon 2017.

A l’époque il avait des cheveux plein la tête, portait le dossard 8, était le jeune minot de l’équipe plein d’avenir qui a d’ailleurs inscrit son premier but un 19 juin à Mfandena, au stade Omnisports Ahmadou Ahidjo. Un rêve devenu réalité. 6 ans plus tard, tout a changé. Tout sauf le maillot, tout sauf le dossard, tout sauf la rage de gagner. 6 ans plus tard, il a encore rendez-vous avec l’histoire. 6 ans plus tard, il est le capitaine des Lions indomptables qui remportent la CAN 2017. A 840,4 km de son Douala natal, sur la pelouse gabonaise du stade Angondjé, d’un coup franc somptueux tiré à l’entrée de la surface, il inscrit son premier but de cette compétition. Le premier but du Cameroun. Un coup franc aussi beau que la victoire. Peut-être que dans son film préféré « A la recherche du bonheur », Will Smith lui a donné l’astuce pour trouver le bonheur. Un bonheur que n’a pas connu Samuel Eto’o. Ce bonheur de gagner la Coupe D’Afrique des nations en tant que capitaine. 

Un parcours au Gabon de Moukandjo qui efface presque la tâche qu’il avait laissé au Brésil lors de la coupe de monde 2014. Une malheureuse incompréhension avec son coéquipier Benoit Assou-Ekotto qui donna lieu à une altercation violente. Aussi violente qu’est la façon dont il a perçu sa non sélection par le nouveau coach des Lions Clarence Seedorf « je trouve cependant cette démarche inélégante et injuste à mon égard. Inélégante parce que je n’ai même pas eu droit à un coup de fil, en ma qualité de capitaine ayant conduit les Lions au cinquième sacre du Cameroun… Injuste en raison de l’argument avancé selon lequel des joueurs « des championnats exotiques » ne méritent pas d’être appelés pour déficit de compétitivité… » Grogne l’ex capitaine des Lions dans son communiqué de presse. 

Sélectionné pour la première fois le 9 février 2011 pour pallier l’absence de Vincent Aboubakar, il se contente de vivre le match du banc de touche. 4 mois plus tard, il fait son entrée au Stade Léopold Senghor au Sénégal. Un match durant lequel il ne marque pas et se fait remplacer par Achille Webo à la 84ème minute. 7 ans plus tard, Moukandjo quitte la sélection nationale la crinière haute « Je me tire convaincu en toute humilité d’avoir accompli ma mission et d’avoir été à la hauteur des attentes de la patrie ». Aujourd’hui, compétitif ou pas, c’était lui le capitaine de ces lions qui ont redonné aux camerounais l’espoir. C’était lui le capitaine qui a donné ce trophée que les Lions devront défendre en 2019.  ​​​​​​

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS EDC MASCULINE