" > BAMBOUTOS DE MBOUDA : LES SALAIRES DES JOUEURS TOUJOURS IMPAYÉS – CFOOT MAG
Connect with us

CAMEROUN

BAMBOUTOS DE MBOUDA : LES SALAIRES DES JOUEURS TOUJOURS IMPAYÉS

BAMBOUTOS DE MBOUDA : LES SALAIRES DES JOUEURS TOUJOURS IMPAYÉS

Sharinc is caring

Deux mois déjà que les joueurs de Bamboutos de Mbouda réclament leurs salaires; Rostand Moukap le capitaine de l’équipe est passé aux aveux ce matin chez nos confrères du quotidien le jour.

Rien ne semble plus aller chez les Mangwa Boys. La crise des supporters avec l’administration toujours pas gérée, le club est actuellement dans une nouvelle période trouble. Contactés il y’a quelques semaines pour en savoir davantage sur les questions de salaires qui alimentaient déjà les bruits de couloirs, les joueurs avaient privilégié l’omerta. Ce matin donc chez nos confrères du quotidien Le Jour, le capitaine du club est sorti du silence : «Avant cette situation de mise en congé brutal, nous avions déjà deux mois d’arriérés de salaires. On a essayé toutes les négociations possibles, mais rien. Je puis vous rassurer, c’est très difficile pour les joueurs en ce moment» a déclaré Rostand Moukap.

Le Capitaine de l’actuel quatrième du championnat souligne d’ailleurs qu’en plus du non paiement des salaires des joueurs, ces derniers sont aussi confrontés au silence et au surtout au mépris de l’administration. Le président du club (Roger Ngoulla, PCA, ndlr) est particulièrement pointé du doigt : « J’étais chargé de transmettre les doléances des joueurs au président. Toutes les doléances ne trouvaient pas de suites, et j’ai décidé de donner le droit à chaque joueur d’appeler lui-même pour parler de son problème. Ils avaient l’impression que je reçois ma part et ne transmets pas. Certains sont revenus vers moi pour me rapporter que le président ne décroche même pas leurs appels » précise Rostand Moukap, le capitaine de l’équipe.

Avec la “trêve Coronavirus”, les joueurs, confinés dans leurs domiciles ne perçoivent plus de primes d’entraînements. Ceci conjugué à arriérés de salaire, on imagine la misère dans laquelle vivent c’est jeunes passionnés de football, surtout lorsqu’on connait la modicité des montants qui leurs sont souvent reversés en temps normal. On peut donc légitimement s’interroger sur les mobiles des grandes ambitions entretenues par ce club en tout début de saison, notamment avec un recrutement de haute facture, car les ambitions visiblement ne sont pas à la mesures des moyens. L’affaire reste à suivre.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS CAMEROUN