" > AFFAIRE ROGER NOAH : FRANCIS TOMBI ALEMI BRISE LE SILENCE – CFOOT MAG
Connect with us

CAMEROUN

AFFAIRE ROGER NOAH : FRANCIS TOMBI ALEMI BRISE LE SILENCE

AFFAIRE ROGER NOAH : FRANCIS TOMBI ALEMI BRISE LE SILENCE

Sharinc is caring

L’attaquant d’UMS de Loum nous a exclusivement  livré sa version des faits suite à l’acte de violence physique qu’il a subit de Roger Noah, président d’as Fortuna. 

Cette fameuse vidéo est en l’espace de quelques minutes, devenue virale. À la fin du match nul décroché par As fortuna hors de ses installations face à UMS de Loum (2-2), l’on a vu tout autre chose, bien differente des traditionnelles accollades chaleureuses que l’on voit entre adversaires sous d’autres cieux. Sur ces images qui ont deffrayé la chronique, l’on peut apercevoir Roger Noah gifflant violemment Tombi Alemi, attaquant d’UMS de Loum.  Ce dernier,  surpris de cette réaction animale du Président d’As Fortuna n’avait pas souhaité s’exprimer sur ce sujet depuis lors, mais a finalament décidé de sortir de son silence. 

Joint au téléphone tôt ce matin, l’attaquant d’Ums de Loum nous a livré sa version des faits que voici : «Le match était assez difficile pour les deux équipes, et nous nous sommes séparés sur un nul deux buts partout. À la fin du match comme d’habitude, je suis allé serrer la main de mes coequipiers et adversaires, c’est là que j’apperçois le président Noah. Sachant que son équipe est en grande difficulté depuis quelques temps (dernière du classement, ndlr), je suis allé le féliciter pour le point pris à l’exterieur. Je lui ai dit bonsoir président et félicitations pour ce match nul. Directement il s’est mis à me giffler.»

Surpris par la réaction du Président Noah qui (soutient-il)  l’avait contacté lors du mercato, il a tout de même su se retenir tout en demandant simplement à monsieur Noah pourquoi il le gifflait : «Je suis simplement resté sans réaction car j’étais très surpris qu’il me giffle. c’est vrai que j’ai eu très mal, mais je lui ai juste demandé pourquoi est-ce-qu’il me gifflait… Roger Noah et moi on ne se connait pas particulièrement,  mais il m’a approché lors du dernier Mercato pour que je rejoigne son équipe, mais j’ai décliné l’offre car j’avais déjà donné mon accord à UMS.»

En attendant la version des faits du Président Noah, l’on est quand-même en droit de s’inquiter sur les dérives de nos présidents de clubs qui, absents lorsqu’il faut payer les salaires des joueurs, alimentent plutôt la rubrique des faits divers. Toute chose qui remet à l’ordre du jour la question du profil psychologique des dirigeants de nos clubs dits professionnels.

Le premier magazine 100% football au Cameroun

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A VOIR AUSSI DANS CAMEROUN